Taishoera

Taishoera

Immersion chez les thérianthropes !

 

 

 

 

Avant, l'animalité, on la vivait en cachette ; on en parlait pas.

 

Ce sont dans les années 70 qu'un groupuscule anglophone décide de s'interroger sur sa propre identité animale. Des gens, peu à peu, se retrouvent. On voit passer des articles sur la lycanthropie et autre animaux totem. Sur internet, le mot « were » se voit approprié pour parler de ces individus, la plupart du temps « au corps humain et à l'esprit de loup ». Ce fut les premières personnes thérianthropes. Une définition se voit créée pour englober des individus partageant le même ressenti : iels ne sont pas totalement humain-e-s.

 

La thérianthropie est un nom utilisé pour désigner : un-e individu-e ayant le sentiment profond et intemporel d'être en partie un animal non-humain, au dépit de son corps, de son éducation, de ses proches et de son environnement. Cette personne pourra, alors, s'identifier intrinsèquement en tant que (et non « comme ») un ou plusieurs animaux qui lui correspondent (thériotype). L'animalité de la personne peut se ressentir dans ses actes et mouvements, dans son caractère, dans sa manière d'être, ses envies et pulsions. Il n'est pas rare que certains individus disent connaitre des expériences ésotériques et spirituelles en lien avec leur non-humanité. D'autres expriment leurs sensations comme étant en lien avec leur psychologie leur neurologie. On peut désigner ces personnes comme des “alterhumain-e-s”.)

 

Ce que c'est, généralement, d'être thérian :

-Se ressentir et se définir sous les traits d'un ou de plusieurs animaux ;

-Vivre son animalité aussi bien littéralement que métaphoriquement ;

-Avoir peut-être envie de se documenter sur son ou ses thériotypes et apprécier tout ce qui touche à leur sujet (pas obligatoirement).

-Découvrir (ou non) son identité animale quelque soit son âge :

 

Ce que ce n'est pas d'être thérian :

-Utiliser notre animalité pour excuser notre violence ou mauvais comportements en public ;

-Nier l'existence totale de notre humanité, de notre corps humain, de notre éducation humaine etc.

-Une identité fausse qui ne nous reflète pas (ex : loup noir et rouge, ailé, qui tire des lasers) ;

-Manquer de respect ou dénigrer d'autres therianthropes et leurs croyance;

-Une lubie que l'on se découvre juste après avoir entendu parler de thérianthropie pour la première fois (ça peut arriver que la thérianthropie mette un mot ou une forme sur nos ressentis, par contre) ;

 

A ne pas confonde avec :

-Le Furry : Un art (dessin,  écriture, couture) où l'on se représente sous les traits d'un animal anthropomorphique. Ceci est une passion, un jeu, un loisir… ceci n'est pas une identité à part entière généralement (bien que l’on puisse être thérian et Furry à fois).

-Le rôle-play : Cela consiste à jouer à faire semblant. Contrairement au rôle- «play », la thérianthropie n'est pas un jeu.

-Les Animaux Totems : Il s'agit d'une croyance Amérindienne où chaque être humain-e est lié-e astralement à un animal terrestre. Notre Animal Totem n'est pas réellement notre identité mais plutôt un guide extérieur à nous même. Il souvent dur, au début, de différencier Animal Totem et thérianthropie.

 

Certaines personnes savent, à l'aide de signaux (décalage social, sentiment de ne pas appartenir à la bonne espèce…), qu'elles sont thérians depuis leur enfance.  D'autres s'en rendent compte plus tard, révélant ainsi leurs ressentis enfouis. Il n'y a pas d'âge pour réaliser de son identité animale.

 

Pour ma part, cette communauté n'est pas quelque chose de nouveau pour moi. Cela fait depuis plus de 4-5 ans que je traîne sur ce genre de sites spécialisés sur l'identité non-humaine.

 

Depuis mon plus jeune âge, je me considère de « non-humain ». Depuis deux ans, je m'identifie en tant que blaireau européen.

J'ai grandit avec ThériansOtherkins (forum mort), Thérian-unis (forum mort) , Zoosapiens (forum mort), Empreinte (forum… encore mort…) Howl-of-silver-wings (vivant, hourra), Grey of Destiny (tout nouveau)… Et ainsi que les anciens groupes “thérian/otherkin” de Facebook qui ont tous dépéris un par un, faute de n'être pas assez connus sur le web francophone (à l'époque).

 

Voulant plus de partages (à cette période, ce “concept” était tout nouveau en France et au Quebec) , j'ai tenté les forums anglophones (Therian-guide, Werelist etc.) et je ne me suis pas senti super à l'aise, déjà, avec la barrière de la langue mais également avec certaines croyances et convictions bien encrées qui ne me convenaient pas (du genre, pour trouver notre thériotype, il faut plus analyser nos rêves que nos ressentis).

Maintenant, c'est moi qui ait envie de vous faire partager ce sujet qui me passionne…

 

Moins de techniques, plus de ressentis. :)

 



28/02/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres